10 étapes pour réussir son screencast

Autrefois, la création de vidéos pédagogiques était réservée aux professionnels audiovisuels. Aujourd’hui si vous possédez un écran d’ordinateur et une entré de son (donc pratiquement chacun d’entre nous), vous pouvez créer votre vidéo vous-même. Pourtant nous sommes de plus en plus exigeant sur la qualité du rendu.

C’est pourquoi même si nous avons les outils, nous n’avons pas forcément connaissance des quelques « règles de base » pour réussir son screencast (c’est à dire l’enregistrement d’un écran d’ordinateur et du microphone).

Pourquoi créer des screencasts ?

Vous devez expliquer au reste de votre équipe comment utiliser le nouveau CRM de l’entreprise? Vous voudriez envoyer à vos clients des vidéos pour expliquer comment utiliser une nouvelle fonctionnalité de votre produit / service ? Vous voudriez envoyer une réponse à un appel d’offre en images ? Ou vous voudriez simplement communiquer un message en vidéo ?

Le screencast est là pour vous aider ! A moindre coût, ce format permet de générer une vidéo et la communiquer en quelques clics. Voici quelques conseils pour tirer le meilleur de vos vidéos.

10 étapes pour réussir son screencast

Alors, que retenir de cette infographie ?

I. La clé : se préparer

  • Préparer son contenu

Posez-vous les bonnes questions avant de vous lancer : quelles sont les informations principales à communiquer ? Est-ce que je veux faire une vidéo où l’on me voit ? Une vidéo avec un commentaire audio ? Sur quel support cela va-t-il être projeté ? 

Une fois que tout cela est clair pour vous, il vous faut organiser vos idées. Pour cela vous pouvez établir un plan et un storyboard pour chacune de vos étapes. Et dans l’idéal, cela vous aidera à chapitrer votre vidéo finale pour votre audience.

  • Préparer son environnement

Son environnement d’enregistrement est tout aussi important; il va falloir faire le ménage de printemps, et autant réellement que virtuellement ! Pour ce qui est de l’endroit physique où vous allez enregistrer, assurez-vous de choisir une pièce calme, bien éclairée, rangée et agréable.

Maintenant pour le bureau de votre ordinateur, la photo des vacances au ski avec la famille en fond d’écran ne fera pas très sérieux auprès de vos collègues… Le mieux, c’est de créer une nouvelle session, vierge de tout document et de toute application. Autrement, si vous voulez garder votre bureau actuel, essayez d’avoir un fond d’écran neutre et un bureau sans document apparent.

  • Se préparer soi-même 

Avant l’enregistrement relaxez-vous. Eteignez vos portables et fermez toutes les applications sociales pour ne pas être surpris par une sonnerie. Respirez profondément, et abordez l’exercice avec le sourire. Cela se ressentira dans votre vidéo !

Il faudrait que vous abordiez l’exercice comme si vous alliez expliquer le logiciel directement à votre collègue. Utilisez des mots simples, restez naturel et utilisez des formules de politesse courantes. Pour rendre votre vidéo plus humaine n’hésitez pas à vous présenter en quelques mots et à remercier vos spectateurs pour leurs présences.

Prenez votre temps lorsque vous expliquez une manipulation, évitez les raccourcis de clavier non nommés et les mouvements de souris trop rapides, au risque de perdre vos spectateurs.

III. Apprendre de ses erreurs

Aujourd’hui vous avez la possibilité de rendre votre vidéo interactive avec des commentaires, des quizz, des sondages… Cela vous donnera une visibilité sur la compréhension de votre contenu. Par exemple, si des questions récurrentes surgissent au même moment, ou si les réponses au quizz sont majoritairement fausses, il y a certainement quelques points à revoir dans votre vidéo.

Dans cette optique, suivre les statistiques de visionnage de vos vidéos peut également vous aider. Etudier les moments de la vidéo où l’attention décroit, cela vous aidera à mettre le doigt sur les moments à améliorer pour vos prochains screencasts.

IV. Et la publication, on en parle ?

Selon le niveau de confidentialité de vos contenus, vous allez devoir choisir si vous publiez la vidéo en privé ou en public. Il faut garder en tête que lorsque vous publiez sur une plateforme public, même en « mode privé », le contenu de vos vidéos ne vous appartient plus. Si vous désirez garder les droits sur votre vidéo, vous devez choisir une plateforme vidéo adéquat.

Dans cette optique, suivre les statistiques de visionnage de vos vidéos peut également vous aider. Etudier les moments de la vidéo où l’attention décroit, cela vous aidera à mettre le doigt sur les moments à améliorer pour vos prochains screencasts.

Vous avez toutes les clés en main pour tirez le meilleur de votre screencast, mais vous n’avez pas encore trouvé l’outil idéal ? UbiCast vous propose une plateforme vidéo, le MediaServer, à partir de laquelle vous pouvez directement enregistrer vos vidéos, les publier avec tous vos droits protégés, les éditer et personnaliser à votre volonté (chapitrer, ajouter un logo, une image de fond, une couverture, une intro et beaucoup plus !) et les rendre interactives (commentaires, quizz, sondages…). Si vous voulez avoir un aperçu de ce que ça donne, c’est par ici !

2017-07-10T11:06:12+00:00

About the Author:

Passionnée par l'univers du digital et très intéressée par l'évolution des moyens de transmettre son savoir, Laura a vite été attirée par l'eLearning. Elle y suit de près l'actualité et les tendances. Sa position de responsable marketing chez UbiCast, lui permet de vous partager sur ce blog l'expertise de ces collaborateurs qui sont au coeur du métier.

Leave A Comment