Combien de temps doit durer ma vidéo eLearning ?

Se demander quelle est la durée optimale d’une vidéo revient à se poser la question : combien de temps sommes-nous capable de nous concentrer ? Prenant en compte l’environnement actuel, cette interrogation est d’autant plus pertinente : nos fonctions sont de plus en plus multi tâches et l’accès à toute information est facilité. Ce contexte a transformé la concentration en une denrée rare. 

Voici quelques conseils pour optimiser la durée des vidéos eLearning qui composent vos MOOCs

1. Être bref

Comme dit plus haut, la concentration humaine a ses limites. L’idéal est donc de rester synthétique dans ses présentations, facile à dire pas vrai ? Mais en réalité ce n’est pas si compliqué, il existe plusieurs astuces pour cela :

  • Enrichir sa vidéo : pour éviter d’évoquer à l’oral un exemple ou une parenthèse qui pourrait rallonger votre vidéo. Comment ? En intégrant des commentaires, des pièces jointes ou encore des liens externes. Votre vidéo sera interactive et moins longue, engageant l’apprenant dans son apprentissage. En effet, vous lui offrez la possibilité de ne plus être passif mais bien acteur de sa formation.

  • Diviser sa vidéo en plusieurs micro vidéos : même si les petites vidéos font 1 à 5 minutes seulement, l’attention sera au rendez-vous car l’apprenant pourra souffler entre chacune d’entre elles et être plus réceptif.

Quoi qu’il arrive, il est recommandé de ne pas excéder 20 minutes par vidéo, au risque de perdre son audience en cours de route. Par ailleurs une formation eLearning sera toujours plus courte qu’une formation en présentiel. La durée classique d’une journée de formation présentielle (6 à 7h) n’est pas dût à une pertinence pédagogique mais bien à des contraintes organisationnelles. Un cours eLearning est par essence plus condensé et va à l’essentiel.

2. L’importance du contenu

La concentration est bien entendu liée à la durée, mais aussi à la qualité du contenu. Voici les aspects à renforcer pour s’assurer des modules eLearning efficaces :

  • L’interactivité : rendre une vidéo interactive engage les apprenants et les implique donc de manière plus efficace dans leur processus d’apprentissage. Des questionnaires ou des sondages au cours de la vidéo pour tester ses connaissances, un lien YouTube pour donner un exemple d’application en images, un lien Wikipédia pour expliquer un terme… ce sont autant de moyens pour rendre votre audience actrice de sa formation et renforcer l’efficacité de celle-ci.

  • Le langage : attention aux mots savants ! Si vous utilisez des mots scientifiques et académiques trop compliqués vous risquez de perdre vos apprenants. Personne ne veut suivre une vidéo en faisant “pause” toutes les minutes pour faire une recherche Wikipédia. L’idéal est de rester accessible dans son discours et le choix de ses mots, afin de conserver une proximité avec les apprenants.

  • L’aspect graphique : un style agréable permet de maintenir l’intérêt des spectateurs. Vous voulez plus d’astuces pour rendre vos slides plus attirantes ? Pas de problème c’est par ici. Vous désirez savoir comment optimiser votre image en vidéo ? On a la réponse aussi

  • Le Storytelling : en marketing il s’agit de créer une histoire autour d’un produit, un service ou une entreprise. Nous aimons tous écouter des histoires, du moins nous préférons cela à une conférence monotone et ennuyeuse. Rendre un apprentissage ludique en le racontant de manière imagée et avec une trame logique est un bon moyen de captiver l’audience.

  • Le sujet : il doit être intéressant. Cela parait évident mais aujourd’hui dans l’ère du zapping, nous n’hésitons pas à passer sur les choses qui nous intéresse moins. Ici, même si la thématique est celle de former sur un logiciel informatique pas très funky, rendez le intéressant en allant droit au but, présentant directement quels sont les avantages qu’en tireront les apprenants et des mises en situation pour une appropriation plus facile.

Promis ça n’arrivera plus ! 😉

Maintenant, comment mesurer la durée de mon MOOC ?

1 minute chrono

Compter le nombre de slide

Dès la phase de storytelling vous pouvez compter le nombre de slides de votre présentation. La règle dit qu’il faut compter 1 minute pour 1 slide. Cependant, nous sommes d’accord pour considérer que cette valeur est relative dépendant de l’importance ou de la complexité de celle-ci. Le nombre de slides est donc à prendre en considération, tout en gardant en tête que les durées peuvent varier.

Comptez les mots

Compter le nombre de mots

Le nombre de mots peut être un bon moyen pour estimer la durée de votre module. On compte environ 1 minute pour 130 mots.
Cependant n’oubliez pas :

  • Les interactions et animations non synchronisées avec l’animation
  • Les schémas complexes qui doivent être commentés
  • Les différences d’élocution individuelles

Faire des tests en live

Le moyen le plus sûr est de réaliser un test avec des audiences différentes. On peut ensuite calculer la moyenne du temps pour chaque apprenant testeur pour compléter le module. On pourra alors obtenir une durée moyenne considérant différents publics, et donc plus pertinente.

Ainsi la durée idéale de votre vidéo est le temps nécessaire pour inclure :

  • un contenu attrayant qui marque l’intérêt
  • un discours accessible
  • une interactivité et un engagement des apprenants

Tous ces éléments expliquent le succès des vidéos interactives, une nouvelle manière de communiquer qu’il est important pour vous de tester et de maîtriser.

2017-08-21T11:52:04+00:00

About the Author:

Passionnée par l'univers du digital et très intéressée par l'évolution des moyens de transmettre son savoir, Laura a vite été attirée par l'eLearning. Elle y suit de près l'actualité et les tendances. Sa position de responsable marketing chez UbiCast, lui permet de vous partager sur ce blog l'expertise de ces collaborateurs qui sont au coeur du métier.

Leave A Comment