Ca arrive : L’Employee Generated Content

L’ « Employee Generated Content » (EGC), c’est avant tout la déclinaison professionnelle du « User Generated Content » (UGC) et cela consiste à partager ses savoirs, les transmettre en vidéo lorsqu’on est employé d’une entreprise.

Stop. Rembobinons. Nous sommes en 2005, le terme « User Generated Content » (UGC) devient tendance. Les blogs pullulent, les outils de création de contenus se rendent accessibles aux novices, c’est l’eldorado. L’UGC, c’est le moment où nous, les utilisateurs lambda, pouvons nous approprier des outils suffisamment simples d’usage pour faire comme les pros. Et ca s’applique à tous les domaines : le journalisme avec les blogs, la photo sur Instagram, l’artisanat sur Etsy, la vidéo sur YouTube. Et voilà le mot-clé : vidéo.

En avril 2015, YouTube annonce que chaque minute, les internautes uploadent 300 heures de vidéo. Colossal. Et tellement colossal qu’à partir de ce moment, vous, je, nous créons et publions plus de vidéo que l’ensemble des professionnels de la planète : chaînes de télé, producteurs, prestataires, Hollywood, Bollywood réunis.

Revenons en 2017 : cette tendance sociétale de fond ne pouvait pas rester indéfiniment confinée à notre sphère privée. Ce qu’on pratique et plébiscite chez soi, on souhait en trouver une déclinaison dans son univers professionnel. Chaque jour sur Internet, il y a deux fois plus de vidéos vues sur YouTube que de recherches effectuées sur le moteur de Google… Et selon vous, quel type de vidéos nous consommons énormément chez nous et auraient un fort intérêt pour nos employeurs ?

Les tutos ! Les vidéos de formation.

J’étais en RDV chez un client récemment et le Directeur de cette société de 3500 salariés m’expliquait que grâce aux tutos sur YouTube, il a appris à jouer de la guitare à 52 ans et qu’il souhaitait que ce mode d’apprentissage se répande dans son entreprise car il fallait vivre avec son temps et que tous ses nouveaux entrants allaient attendre ce genre de dispositifs. Donc oui, il y a bel et bien une déclinaison B2B de l’UGC, et ça s’appelle l’Employee Generated Content.

Des usages, on peut en imaginer des milliers, alors je vais juste essayer de vous inspirer avec quelques exemples rapides :

  • Le « geste métier » : un salarié se filme en train d’opérer une machine outil, de mettre un certain type de produits en rayon, de suivre une procédure de sécurité capitale, etc. Une fois dans la boîte, il partage le contenu sur une plateforme vidéo collaborative où ses collègues peuvent commenter, annoter, enrichir et échanger entre eux sur cette base.
  • Le tuto logiciel : nous en cessons de changer d’outils, de changer de version, d’environnement de travail et il nous faut donc un flux continu de contenus de formation sur ces nouveaux outils. Mais attention, nous ne souhaitons pas assister à une journée présentielle de formation sur un tableur, nous attendons tous des mini vidéos de 5 minutes maximum sur une fonctionnalité bien précise. Autre point très important, il doit être très facile de retrouver cette courte vidéo, aussi facile que de retrouver un clip de Rihanna sur YouTube 🙂
  • Le « lunch & learn » : c’est un concept que j’ai souvent rencontré chez les utilisateurs des solutions UbiCast, où les salariés se retrouvent une fois par semaine sur l’heure du déjeuner à écouter l’un de leur collègue expert partager son expertise d’un domaine. En interne, nous avons appelé cela les UbiTalks, nous les filmons tous pour les retrouver en replay, au cas où l’on n’y ait pas participé ou si nous souhaitons revoir un moment recherché. On retrouve du coup dans notre vidéothèque des conseils pour organiser son temps, pour effectuer une réunion efficace, etc.

Au moment de conclure, j’ai envie de poser la question suivante : avec cette démonstration, convaincante pour vous je l’espère, pourquoi n’y est-on pas allé plus tôt ? Pourquoi n’y allons nous pas plus fort ?

Très bonne question… Les fonctions support des entreprises ont longtemps attendu avant d’entrouvrir la porte au moindre usage vidéo en interne car c’est un média très lourd pour les réseaux et il ne faut pas qu’il mette en péril le fonctionnement des applicatifs métiers. De plus, la sécurité revient sur toutes les lèvres, et enfin les décideurs, ceux qui tiennent les cordons de la bourse, n’était pas prêts à les délier car ils ne se sentaient pas concernés par cette lame de fond sociétale. Mais avec la forte tendance des services RH à se digitaliser avant les autres, notamment au niveau de la formation et le fait que les évolutions techniques réduisent la complexité de déployer ces infrastructures vidéo, la voie est libre !

2017-07-10T11:06:08+00:00

About the Author:

New technologies enthusiastic, especially EdTech, I'm always aiming at adapting a new tech to its market, dealing with uses rather than tech specs.

Leave A Comment