85% des emplois de 2030 n’existent pas aujourd’hui : c’est un chiffre que l’on trouve cité dans de nombreux articles, dans tous les talks auxquels j’ai pu assister récemment et qui nous provient d’un rapport conjoint de Dell et l’Institut pour le Futur, un think tank californien. Cela ne me surprend pas tant c’est impactant. On se rend alors compte de la réalité de l’époque que nous vivons, comme les récentes intempéries du Sud de la France nous rappelle que le changement climatique n’est pas une illusion long terme que nous ne connaîtrons jamais de notre vivant. 2030, c’est demain…

Cela ne me surprend pas non plus car les outils avec lesquels nous travaillons évoluent à une vitesse folle, les gens avec qui nous travaillons aussi puisque de jeunes diplômés arrivent chaque année dans nos organisations et les usages changent…

L’impact pour le monde de la formation est immense car il a un rôle crucial à jouer : aider les organisations à s’adapter ou lentement dépérir.

Chez UbiCast, ce que nous observons, c’est avant tout que le “temps pour se former” n’est plus un RDV dans l’agenda pris 6 mois en avance, où l’on va s’installer dans une salle et écouter un formateur pendant 3 jours. Le “temps pour se former” aujourd’hui est semblable à ce que nous faisons dans nos vies privées : il est instantané, juste à temps.

Et tout cela semble bien normal puisque les outils sur lesquels nous devons nous appuyer dans notre cadre professionnel évoluent en permanence. Aujourd’hui si je ne retrouve plus la manière de correctement utiliser mon ERP ou mon CRM après la dernière mise à jour, ce n’est pas vers un pdf de 200 pages avec des captures d’écran que je vais me tourner mais bien vers un tuto que je vais trouver en 2 clics avec 2 mots clés, au moment où j’en ai besoin.

C’est l’intérêt principal de la vidéo, et qui plus est des plateformes vidéo dites “intelligentes” c’est à dire qui savent indexer les contenus pour faciliter leur recherchabilité.

Et dans un contexte où le Digital Learning prend de plus en plus d’ampleur, il ne faut pas opposer les parcours linéarisés, scénarisés, autour d’un enchaînement de grains pédagogiques, avec une base de vidéos en libre accès, car c’est la combinaison des deux méthodes qui donnera les meilleurs résultats en terme d’ancrage mémoriel : je me forme en profondeur sur un temps dédié en suivant un parcours mais j’accède à des micro morceaux de ce savoir en juste à temps, quand j’en ai besoin.

Cerise sur le gâteau, j’y accède depuis n’importe lequel de mes devices et non seulement mon smartphone ou mon ordinateur mais bien depuis l’un ET l’autre selon l’endroit où je me trouve.

Chez UbiCast, nous tentons de mettre le média vidéo au service de la réussite des apprenants, quelle qu’elle soit. Donc si le but est de retrouver comment faire une macro dans Excel et que je trouve la séquence de 30 secondes de vidéo qui répond à mon problème en moins de 2 minutes, tout le monde y gagne : l’employé et son entreprise car personne n’a perdu de temps.

La clé dans tout cela, c’est d’indexer les contenus vidéos : texte et audio aujourd’hui, image demain.

Enfin, nous nous attachons à remettre l’humain au centre de tous ses contenus digitaux en favorisant les échanges apprenants-apprenants, dits de pair à pair, et apprenants-formateurs, autour du média, pour toujours gagner en efficacité et en ancrage mémoriel !

Découvrir les solutions d’Ubicast