ADDIE est un cadre de conception de systèmes pédagogiques (DSI) utilisé par de nombreux concepteurs pédagogiques et développeurs de formation pour élaborer leurs cours. Le nom est un acronyme pour les cinq phases qu’il définit pour la création d’outils de formation et d’aide à la performance:

Une analyse, Conception, Développement, Mise en oeuvre, Evaluation.

La plupart des modèles de DSI actuels sont des variantes du processus ADDIE.  D’autres modèles incluent les modèles Dick and Carey et Kemp ISD. Le prototypage rapide est une autre alternative courante.

Les théories pédagogiques sont importantes dans la conception du matériel pédagogique. Celles-ci incluent le comportementalisme, le constructivisme, l’apprentissage social et le cognitivisme

Adapter les modèles existants pour répondre à des besoins spécifiques est plus sage que de procéder sans aucun plan. Cependant, la flexibilité est nécessaire pour sélectionner et adapter un modèle à une situation donnée.

Les projets d’apprentissage en ligne varient considérablement en complexité et en taille. Le processus décrit ci-dessous est complet,  il couvre toutes les options pouvant être incluses dans un projet d’apprentissage complexe. Toutefois, certaines étapes peuvent être ignorées ou simplifiées en fonction des objectifs du projet.

modele addie

Les cinq étapes du processus ADDIE sont décrites ci-dessous :

Une analyse des besoins doit être effectuée au début de tout effort de développement pour déterminer si :

  • Une formation est nécessaire pour combler un manque de connaissances et de compétences professionnelles.
  • L’apprentissage en ligne est la meilleure solution pour dispenser la formation.

L’analyse des besoins permet d’identifier les objectifs généraux du cours de haut niveau.

L’analyse du public cible est une autre étape cruciale. La conception et la prestation de l’apprentissage en ligne être influencés par les caractéristiques clés des apprenants (par exemple, leurs connaissances et compétences, provenance géographique, contexte d’apprentissage et accès à la technologie).

Une analyse est également nécessaire pour déterminer le contenu du cours : 7

  • L’analyse des tâches identifie les tâches que les apprenants doivent apprendre ou améliorer et les connaissances et des compétences qui doivent être développées ou renforcées. Ce type d’analyse est principalement utilisé dans des cours conçus pour développer des compétences spécifiques liées au travail (également appelés «effectuer des cours»).
  • Une analyse thématique est réalisée pour identifier et classer le contenu du cours. Ceci est typique de ceux des cours destinés principalement à fournir des informations (également appelés «cours d’information»).

La phase de conception comprend les activités suivantes :

  • Formuler un ensemble d’objectifs d’apprentissage nécessaires à la réalisation de l’objectif général du cours de haut niveau.
  • Définir l’ordre dans lequel les objectifs doivent être atteints (séquençage).
  • La sélection de stratégies d’enseignement, de médias, d’évaluation et de prestation.

Le résultat de la phase de conception est un schéma directeur qui servira de référence pour développer le cours.

Le plan directeur illustre la structure du programme (par exemple, son organisation en cours, unités, leçons, activités).

les objectifs d’apprentissage associés à chaque unité ; et les méthodes et formats de diffusion (par exemple, des matériels auto-rythmés, activités collaboratives synchrones et / ou asynchrones) pour livrer chaque unité.

A ce stade, le contenu de l’e-learning est réellement produit. Le contenu peut varier considérablement en fonction de les ressources disponibles. Par exemple, le contenu de l’apprentissage en ligne peut ne comporter que des matériaux plus simples (c’est-à-dire avec peu ou pas d’interactivité ou multimédia, tels que des documents PDF structurés) pouvant être combinés avec d’autres matériels (fichiers audio ou vidéo, par exemple), devoirs et tests.

Dans cette situation, le scénarimage développement et développement de médias et interactions électroniques ne seraient pas menées. Le développement de contenu multimédia interactif comprend trois étapes principales:

  • Développement du contenu: écrire ou rassembler toutes les connaissances et informations requises.
  • Développement de scénarimage : intégrant des méthodes pédagogiques (tous les éléments pédagogiques nécessaires pour processus d’apprentissage) et des éléments médiatiques. Ceci est fait en développant le storyboard, un document qui décrit tous les les composants des produits interactifs finaux, y compris les images, le texte, les interactions, les tests d’évaluation …
  • Développement de didacticiels : développement de supports et de composants interactifs, production du cours dans différents formats pour la diffusion sur CD-ROM et sur le Web et l’intégration des éléments de contenu dans une plate-forme d’apprentissage accessible aux apprenants.

A ce stade, le cours est dispensé aux apprenants. Le didacticiel est installé sur un serveur et rendu accessible aux utilisateurs. Dans les cours animés et dirigés par un instructeur, cette étape comprend également la gestion et la facilitation des activités des apprenants.

Un projet d’apprentissage en ligne peut être évalué à des fins d’évaluation spécifiques. Vous voudrez peut-être évaluer les réactions des apprenants, la réalisation des objectifs d’apprentissage, le transfert des connaissances connaissances et compétences, et impact du projet sur l’organisation.